Délocalisation d’une entreprise en Chine : les raisons les plus courantes

Posted by Reading Time: 4 minutes

Écrit par : Dezan Shira & Associates

Traduit par : Fatma Gueye Dione

La tension commerciale actuelle entre les États-Unis et la Chine a remis à l’ordre du jour la délocalisation pour de nombreux dirigeants d’entreprise en Chine.

La Chambre de commerce américaine dans le sud de la Chine a constaté que plus de 70% des entreprises américaines interrogées envisageaient de retarder ou d’annuler leurs investissements en Chine et de délocaliser une partie ou la totalité de leurs lignes de fabrication hors de Chine.

Mais l’envie de relocalisation n’est pas nouvelle. Avant la guerre commerciale, les entreprises cherchaient déjà à se délocaliser, pour plusieurs raisons.

L’augmentation des coûts d’exploitation et la surveillance réglementaire accrue ont été une préoccupation majeure pour les entreprises des zones développées, tandis que les nouvelles incitations et de faibles coûts ont attiré les entreprises vers les zones moins développées.

Les investisseurs recherchant un avantage concurrentiel ont de nombreuses raisons de changer de lieu pour leur entreprise. Les entreprises fondent rarement la décision de délocalisation sur un seul facteur.

Considérant que la délocalisation est un processus fastidieux et coûteux, malgré ses avantages à long terme, il est conseillé aux entreprises de bien réfléchir à tous les facteurs et problèmes potentiels avant leur déménagement.

Augmentation des coûts

L’augmentation des coûts pourrait être l’une des raisons les plus courantes qui pousse les entreprises vers la délocalisation.

Les entreprises manufacturières, en particulier celles à faible marge bénéficiaire, sont très sensibles aux fluctuations des coûts. Bien que les coûts de la main-d’œuvre et de la location en Chine aient fortement augmenté ces dernières années, ils diffèrent considérablement d’une région à l’autre.

Les investisseurs peuvent choisir de délocaliser leurs activités dans une région moins coûteuse, si les coûts de relocalisation peuvent être compensés par des coûts opérationnels réduits.

Par exemple, entre 2013 et 2017, le coût moyen des terrains industriels dans les principales villes de Chine est passé de 110,57 dollars par mètre carré à 127,3 dollars, en hausse de 15,1%.

Dans les grandes villes, telles que Pékin et Shanghai, la situation est encore pire : à Pékin il a augmenté de 65,9%, passant de 233,9 dollars  à 424,6 dollars, et Shanghai de 40,3%, passant de 280,8 dollars à 395,3 dollars.

En comparaison, le coût des terrains industriels dans l’est de la Chine était d’environ 225 dollars par mètre carré au troisième trimestre de 2018, tandis que dans le centre et l’ouest de la Chine, ce nombre est plus que divisé par deux, passant à 98 et 97 dollars respectivement.

Les coûts de main-d’œuvre augmentent également. De 2013 à 2017, le salaire annuel moyen des employés des entreprises à participation étrangère a augmenté de 32%, passant de 10 044 dollars (environ) à 13 281 dollars (environ). Cependant, alors que le salaire annuel moyen dans le secteur non privé atteignait 12 506 dollars en 2017, ce nombre n’était que de 10 075 dollars dans l’ouest de la Chine et de 8 776 dollars dans le centre de la Chine.

Par conséquent, de nombreuses entreprises à forte intensité de main-d’œuvre ou disposant de vastes installations ont commencé à délocaliser leurs activités des zones côtières vers les zones intérieures, telles que Hubei et Chongqing.

Réglementations environnementales

La protection de l’environnement est devenue une priorité pour le gouvernement chinois.

Les entreprises qui ne respectent pas les lois et réglementations en matière de protection de l’environnement sont passibles de sanctions de plus en plus sévères. Par exemple, la ville municipale de Pékin a arrêté ou relocalisé 2 465 fabricants, et les autorités municipales devraient fermer 1 000 autres entreprises de fabrication d’ici 2020.

La protection de l’environnement est définitivement bénéfique pour tous à long terme ; Cependant, la mise en œuvre de ce type de campagne n’est pas avantageuse pour les entreprises.

Les entreprises dont les émissions sont non qualifiées doivent mettre à niveau leurs installations pour rester en conformité, ce qui entraînera une augmentation des coûts opérationnels. Certaines villes ont même reclassé les terrains industriels en terrains résidentiels, ce qui signifie que toutes les entreprises ont le choix de déménager.

Les entreprises peuvent vouloir se déplacer dans des zones moins strictes pour éviter les risques de réformes réglementaires rapides ou importantes. Par exemple, de nombreuses entreprises dans l’industrie chimique se sont déplacées des villes côtières vers les régions intérieures à la suite d’un examen réglementaire approfondi.

Mise à niveau industrielle

Certains secteurs sont confrontés à de graves problèmes de surcapacité et risquent de devenir insoutenables compte tenu du développement industriel ou des plans élaborés par le gouvernement.

Le Centre de recherche sur le développement du Conseil d’État a évalué les industries traditionnelles et émergentes exposées à la surcapacité.

Le conseil a constaté que des industries traditionnelles telles que l’acier, le ciment, le verre plat, l’énergie éolienne, le charbon chimique, l’aluminium électrolytique et la construction navale étaient exposées, mais aussi des industries émergentes telles que l’industrie photovoltaïque.

Les entreprises de ces secteurs peuvent envisager de s’implanter dans d’autres villes ou d’autres juridictions si elles envisagent de se développer.

Incitations et opportunités

Les raisons de la délocalisation ne sont pas toujours négatives : les entreprises peuvent décider de se déplacer pour certaines incitations et opportunités.

Par exemple, certaines entreprises s’installent dans l’une des 12 zones franches chinoises afin d’explorer les motivations à la pointe de la technologie. Ces zones sont conçues pour tester diverses politiques favorables aux entreprises.

D’autres entreprises peuvent choisir de s’installer dans des parcs industriels pour tirer parti d’infrastructures ou de programmes d’incitation spécifiques du gouvernement visant à développer certains secteurs ou certaines industries.

Les entreprises peuvent également se déplacer pour se rapprocher des grappes industrielles. Cela peut aider une entreprise à trouver plus facilement des ressources ou améliorer l’efficacité de ses chaînes d’approvisionnement.

Ajustement interne stratégique

Les entreprises peuvent décider de s’implanter en raison de changements affectant leur activité principale, tels que le changement de périmètre d’activité, une fusion-acquisition ou l’intégration de services internes.

Par exemple, lorsqu’une entreprise modifie son secteur d’activité de la fabrication au marketing et aux ventes, il peut être nécessaire de délocaliser une zone rentable pour la production vers des emplacements plus proches de leurs clients cibles.

 

A Propos de Nous

Asia Briefing Ltd. est une filiale de Dezan Shira & Associates. Dezan Shira est un cabinet spécialisé dans l’investissement direct étranger, fournissant à travers l’Asie des services de conseil juridique, fiscal et opérationnel, ainsi que des solutions en comptabilité, audit, et ressources humaines.

Vous pouvez nous contacter à frenchdesk@dezshira.com ou télécharger notre brochure ici.

Restez informés des dernières nouvelles concernant les investissements et le milieu des affaires en Asie en souscrivant à notre newsletter.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *