Hong Kong : Exigences et procédures de visa

Posted by Reading Time: 4 minutes

Écrit par : Dezan Shira & Associes

Traduit par : Fatma Gueye Dione

En règle générale, un visa ou un permis d’entrée est requis pour travailler, étudier, créer un commerce, y participer ou s’installer à Hong Kong. Autrement, le risque de se voir refuser l’admission à l’arrivée est notoire.

Toutefois, si une personne détient l’un des documents de voyage suivants, aucun visa ni permis d’entrée ne sera requis à quelque fin que ce soit :

  • Passeport pour la région administrative spéciale (RAS de Hong Kong) ;
  • Passeport britannique national (outre-mer) ;
  • Certificat d’identité de Hong Kong ;
  • Permis de réintégration à Hong Kong (uniquement pour l’entrée depuis la Chine Continentale et la région administrative spéciale de Macao) ;
  • Livret d’identité du marin de Hong Kong ;
  • Document d’identité de Hong Kong aux fins des visas, à condition que le document soit valide ou que la limite de séjour du titulaire à Hong Kong ne soit pas expirée ;
  • Documents de voyage portant l’une des mentions suivantes :
    a) Vérification de l’éligibilité du titulaire à la carte d’identité permanente de Hong Kong ; ou
    b) Le titulaire de ce document de voyage a le droit d’atterrir à Hong Kong.
  • Carte d’identité permanente de Hong Kong.

Visa de travail à Hong Kong

Hong Kong dispose de différents types de visas de travail et d’investissement, dont certains sont mentionnés ci-dessous :

  • Visa dans le cadre de la politique générale de l’emploi (GEP) ;
  • Visa dans le cadre du programme d’admission pour les talents et les professionnels de la partie continentale (ASMTP) ;
  • Visa sous le régime de l’immigration pour diplômés non locaux (IANG) ;
  • Visa dans le cadre du programme d’admission pour la deuxième génération de résidents permanents de la Chine à Hong Kong ; et
  • Visa dans le cadre du programme CIES (Capital Investment Entrant Scheme).

En règle générale, le type de visa le plus applicable aux investisseurs étrangers est le visa de travail régi par la politique générale de l’emploi.

D’autres visas de travail sont destinés aux entrepreneurs et aux travailleurs semi-qualifiés, comme les techniciens.

Les candidats au visa de travail doivent posséder des compétences, des connaissances ou une expérience qui ne sont pas facilement disponibles à Hong Kong.

Notez que des règles différentes s’appliquent pour les ressortissants de la Chine Continentale.

Démarches pour le visa de travail

Pour faire une demande de visa de travail, les conditions suivantes doivent être remplies :

  • Le demandeur ne doit avoir aucun casier judiciaire grave, ne doit présenter aucun risque pour la sécurité ;
  • Bons antécédents, tels qu’un diplôme dans un domaine pertinent ou des qualifications techniques, des capacités professionnelles ou une expérience démontrée, étayées par des preuves documentaires ;
  • Le demandeur a une offre d’emploi confirmée ; et
  • La rémunération est globalement en ligne avec les niveaux du marché.

Outre le formulaire de demande, les documents suivants doivent être soumis.

De la part de l’employé :

  • Passeport ;
  • Copie des diplômes et de l’expérience de travail pertinente ; et
  • Photo récente.

De la part de l’employeur :

  • Le contrat de travail de l’entreprise ou la lettre de nomination au demandeur contenant des informations sur le poste, le salaire, les autres avantages en nature et la période d’emploi ;
  • Photocopie du certificat d’enregistrement de l’entreprise ;
  • Photocopie d’une preuve de la situation financière, telle qu’un rapport financier vérifié ;
  • Documents avec des détails sur les antécédents de l’entreprise tels que les activités commerciales ; et
  • Business plan détaillé.

Les documents susmentionnés doivent être rassemblés et remis au département de l’immigration de la RAS de Hong Kong.

Les étrangers résidant en Chine Continentale au moment de la demande doivent soumettre ces documents à la division de l’immigration du gouvernement de Hong Kong à Pékin.

Le traitement de la demande de visa de travail prend environ deux à trois mois.

Si la demande de visa est acceptée, une étiquette de permis sera attribuée au demandeur, qui devra la coller sur son passeport.

À ce stade, les frais doivent également être payés. Avec l’étiquette apposée sur le passeport, le demandeur peut entrer et travailler à Hong Kong.

Visa de visiteur

Hong Kong accorde aux citoyens de la plupart des pays une période de franchise de visa, généralement d’une durée de 7, 14, 30 ou 90 jours, selon les pays.

Les exceptions concernent les ressortissants britanniques, qui peuvent rester à Hong Kong sans visa jusqu’à 180 jours. Pour rester plus longtemps que la période sans visa autorisée, les visiteurs doivent demander un visa ou un permis d’entrée avant de se rendre à Hong Kong.

Les visiteurs sont tenus de disposer de fonds suffisants pour couvrir la durée de leur séjour sans travailler et de conserver leurs tickets de retour ou aller-retour, à moins qu’ils ne soient en transit vers la Chine Continentale ou la région administrative spéciale de Macao .

Les visiteurs ne sont pas autorisés à occuper un emploi (rémunéré ou non), à créer une entreprise, à y participer ou à entrer à l’école en tant qu’étudiant, pour lesquels d’autres types de visas ou de permis d’entrée pourraient être appliqués.

 

A Propos de Nous

Asia Briefing Ltd. est une filiale de Dezan Shira & Associates. Dezan Shira est un cabinet spécialisé dans l’investissement direct étranger, fournissant à travers l’Asie des services de conseil juridique, fiscal et opérationnel, ainsi que des solutions en comptabilité, audit, et ressources humaines.

Vous pouvez nous contacter à frenchdesk@dezshira.com ou télécharger notre brochure ici.

Restez informés des dernières nouvelles concernant les investissements et le milieu des affaires en Asie en souscrivant à notre newsletter.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *