Les entreprises américaines en Chine optimistes malgré la guerre commerciale

Posted by Reading Time: 3 minutes

Écrit par : Alexander Chipman Koty

Traduit par : Shumeng Zhang

Les entreprises américaines opérant en Chine demeurent optimistes quant à leurs perspectives de croissance malgré la guerre commerciale en cours entre les deux pays, selon un nouveau rapport de la Chambre de Commerce Américaine (Amcham) de Shanghai.

Le Rapport sur les affaires en Chine en 2018 d’Amcham a interrogé 434 entreprises américaines entre le 10 avril et le 10 mai 2018 et a constaté que la nette majorité des entreprises américaines en Chine sont rentables – bien que mal à l’aise face à l’environnement réglementaire opaque de la Chine.

Parmi les entreprises américaines interrogées, 76,5% étaient rentables en 2017, un chiffre presque identique à celui des 76,9% ayant déclaré une rentabilité en 2016.

En outre, 61,6% des entreprises prévoyaient d’augmenter leurs investissements en Chine en 2018, un chiffre comparable aux 62,8% de 2017. Cette année-là, 53% des entreprises avaient finalement augmenté leurs investissements.

Parmi les industries performant le mieux, 81% des entreprises dans le secteur des produits chimiques ont déclaré une croissance des revenus plus élevée en Chine que dans le reste du monde. Cette observation s’applique également à l’industrie des produits pharmaceutiques, des dispositifs médicaux et des sciences de la vie qui ont enregistré une croissance de 79% en Chine, contre 57,7% dans l’ensemble.

Le principal défi auquel les entreprises américaines font face en Chine continue d’être l’environnement réglementaire du pays, dont 60% des personnes interrogées ont dit manquer de transparence. La quasi-absence de protection de la propriété intellectuelle et les difficultés d’obtention de licences spéciales sont citées comme les plus grands défis réglementaires – distingués par 61,6% et 59,5% des répondants, respectivement.

Un autre défi réglementaire auquel les entreprises américaines sont confrontées en Chine est la loi sur la cybersécurité, qui est entrée en vigueur l’année dernière. 41% des entreprises touchées par la loi ont déclaré que cela les empêchait d’exploiter les systèmes mondiaux, et 31% ont dû mettre en place un centre de données et une présence dans le cloud en Chine en raison de la loi.

La politique Fabriqué en Chine 2025, une autre politique controversée qui a pris une place centrale dans les tensions américano-chinoises, a suscité des réactions mitigées. Bien que Fabriqué en Chine 2025 ait été un sujet de critique de la part de l’administration Trump, 48% des personnes interrogées ont considéré qu’il s’agissait d’une opportunité de revenus, tandis que 24% ont exprimé une opinion négative.

Néanmoins, 21% des entreprises américaines ont déclaré qu’elles subissaient des pressions pour transférer de la technologie à des partenaires chinois. Ces pressions étaient environ deux fois plus fréquentes dans les industries de l’aérospatiale (44%) et des produits chimiques (41%), secteurs que le gouvernement chinois considère comme stratégiquement importants.

Outre l’environnement réglementaire chinois, la hausse des coûts (95,6%) et la concurrence des concurrents nationaux (85,7%) ont été largement citées comme les plus grands défis opérationnels pour les entreprises américaines en Chine.

L’enquête a notamment été menée à une époque où le gouvernement américain menaçait la Chine de tarifs douaniers, mais avant que les États-Unis commencent à les imposer officiellement sur les 34 milliards de dollars de marchandises concernés – et bientôt potentiellement jusqu’à 250 milliards de dollars de marchandises.

La stratégie consistant à imposer des tarifs sur la Chine était impopulaire au moment de l’enquête, 8,5% seulement soutenant la stratégie. Un pourcentage beaucoup plus élevé de 41,5% a soutenu une réciprocité de l’investissement de la part États-Unis comme un moyen de pousser la Chine à ouvrir l’accès à son marché.

La version complète du Rapport sur les affaires en Chine en 2018 d’Amcham peut être consulté ici.

 

A Propos de Nous

Asia Briefing Ltd. est une filiale de Dezan Shira & Associates. Dezan Shira est un cabinet spécialisé dans l’investissement direct étranger, fournissant à travers l’Asie des services de conseil juridique, fiscal et opérationnel, ainsi que des solutions en comptabilité, audit, et ressources humaines.

Vous pouvez nous contacter à frenchdesk@dezshira.com ou télécharger notre brochure ici.

Restez informés des dernières nouvelles concernant les investissements et le milieu des affaires en Asie en souscrivant à notre newsletter.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *